Neurosciences bordeaux
Accueil Recherche Chercheurs Etudiants ITA Equipes Plates formes Unités Thèmes Axes Publications fr - en
 
 
    
  chercheur :
 
  Nathalie Marissal-Arvy
Chargé de recherche - PhD
INRA
inra
  Chercheur
Coordonnées :
Laboratoire NutrINeurO
UMR INRA 1286
Université Bordeaux 1 & 2
Bâtiment UFR de Pharmacie
2e tranche, 2eme étage,
Case Courrier 34
146 rue Léo Saignat
33076 Bordeaux cedex
Tel : 33(0)5 57 57 10 85
Fax : 33 (0) 5 57 57 12 27

Mail du chercheur : mail
tel: 33(0)557579213
  Equipe :
Nutrition, mémoire et glucocorticoïdes - Marie-Pierre Moisan   Co-responsable(s) : Guillaume Ferreira  
 
  Axes de recherche :
Nutrition et cerveau

Thèmes de recherche (FENS) :
Systèmes végétatif, limbique et autres / Nutrition et poids ; Systèmes végétatif, limbique et autres / Stress et cerveau ; Systèmes végétatif, limbique et autres / Neuroendocrinologie

Expertises scientifiques :
glucocorticoïdes ; génétique du stress ; vulnérabilité ; vieillissement cérébral ; nutrition ; vitamine A

Expertises technologiques :
biologie moléculaire - western blot ; analyse comportementale

Mots clés :
vitamine A ; vulnérabilité ; vieillissement ; stress
   
   
 
Recherche : 2011- : Glucocorticoïdes, vitamine A et cerveau. Lieu : Laboratoire NutriNeurO, INRA UMR1286 – Université de Bordeaux 2 Domaines de recherche : neuroendocrinologie, génétique Techniques maîtrisées : études comportementales, dosages biochimiques, RT-PCR quantitatives 2008-10 : Axe corticotrope, système immunitaire inné, plasticité synaptique et sensibilité à l’insuline : effets du régime alimentaire, du stress environnemental et de la cannelle chez le Rat Lieu : Laboratoire PsyNuGen, INRA UMR1286 – Université de Bordeaux 2 Financements : ANR ALIA, projet CERVIRMIT 2008-2010, Département de Génétique Animale Domaines de recherche : neuroendocrinologie, métabolisme, génétique Techniques maîtrisées : dosages biochimiques, RT-PCR quantitatives 2005-10 : Etude des facteurs génétiques de vulnérabilité au dépôt de gras et à ses conséquences métaboliques chez le Rat – Implication de la variabilité fonctionnelle de l’axe corticotrope Lieu : Laboratoire de Neurogénétique et Stress, INRA UMR1243, puis Laboratoire PsyNuGen, INRA UMR1286 – Université de Bordeaux 2 Financement : IRNHA Domaines de recherche : neuroendocrinologie, métabolisme, génétique Techniques maîtrisées : compositions corporelles, dosages biochimiques, génotypage, analyses de QTLs en MIM à la plateforme génomique de Pierroton-Cestas 2003-04 : Comparaison des caractéristiques métaboliques des rats Fischer 344 et LOU/C en relation avec le fonctionnement de leur axe corticotrope Lieu : Laboratoire de Neurogénétique et Stress, INRA UMR1243 – Université de Bordeaux 2 Financements : ATC « Nutrition » et « Vieillissement », IRNHA Domaines de recherche : neuroendocrinologie, métabolisme, génétique Techniques maîtrisées : surrénalectomies, compositions corporelles, dosages biochimiques, calorimétrie indirecte 2002 : Recrutement en tant que Chargée de Recherche de niveau 2 au sein de l’INRA - Etude des implications fonctionnelles de mutations ponctuelles au sein du récepteur aux minéralocorticoïdes chez le Rat Lieu : INSERM U478, Paris - Direction : Dr M. Lombès Techniques maîtrisées : culture cellulaire, transfections transitoires 1999-2001 : Différences fonctionnelles au niveau des récepteurs aux corticostéroïdes entre les souches de rats Brown Norway et Fischer 344 – Recherche de leurs mécanismes moléculaires Lieu : Laboratoire de Neurogénétique et Stress, INRA UR502 – INSERM U471, Bordeaux Direction : Dr P. Mormède - Financement : contrat ministériel d’allocation de recherche (3 ans) Domaines de recherche : neuroendocrinologie moléculaire, génomique fonctionnelle (séquençage, génotypage, analyses de liaison génétique) Techniques maîtrisées : extractions/purifications d’ARN et d’ADN, transcription inverse, PCR, polymorphisme de restriction (RFLP), mutagenèse dirigée, transformation bactérienne, Northern Blot, électrophorèse, tests comportementaux 1996 : Etude autoradiographique des récepteurs 5-HT1A et 5-HT1B dans le cerveau des souris NZB et CBA/H et de leurs congéniques pour la partie pseudorecombinate du chromosome Y et leur ADN mitochondrial Lieu : CNRS URA339, Université de Bordeaux 1 - Direction : Dr M.C. Buhot Domaines de recherche : génétique et neuropharmacologie Techniques maîtrisées : dissection, perfusion, coupes sériées de cerveaux au microtome à congélation, autoradiographie 1995-96 : Etude du rôle de l’ADN mitochondrial et de la partie pseudorecombinante du chromosome Y dans le comportement d’agression chez les souris NZB et CBA/H Lieu : CNRS URA1294, Paris V - Direction : Pr. P. Roubertoux Domaines de recherche : génétique et comportement Techniques maîtrisées : sélections génétiques, tests comportementaux 1995 : Etude de l’anatomie des structures cérébrales intervenant dans la transmission douloureuse, marquages ortho et antérograde du Subnucleus Reticularis Dorsalis et du cortex limbique chez le rat Wistar Lieu : INSERM U161, Paris - Direction : Dr D. Lebars Domaine de recherche : neuroanatomie Techniques maîtrisées : dissections, injections intracérébrales
Projets de recherche : Stress, vitamine A et cerveau Une hyperactivité de l’axe corticotrope et une hypoactivité de la voie de la vitamine A sont souvent observées au cours du vieillissement, et pourraient être impliquées dans la diminution des capacités cognitives associée à l’âge aussi bien chez l’Homme que chez l’animal. Un excès de glucocorticoïdes (GC), tout comme une carence en vitamine A, inhibent la neurogenèse hippocampique et diminuent les performances cognitives chez le Rat jeune adulte. Les interactions existant entre l’axe corticotrope et la voie de la vitamine A ont été très peu explorées, et essentiellement en périphérie. Notre objectif est d’étudier ces interactions au niveau central, notamment le rôle potentiellement inhibiteur exercé par la vitamine A sur l’activité de l’axe corticotrope et sa réactivité à différents types de stress (émotionnel, de contrainte, chronique). Inversement, nous souhaitons explorer la régulation exercée par les GC sur la voie des rétinoïdes. Pour cela, nous nous proposons de faire varier ces deux systèmes chez le Rat par l’intermédiaire de l’alimentation (carence en vitamine A), la chirurgie (surrénalectomie) ou pharmacologiquement (traitements induisant une carence en acide rétinoïque, par des siRNA des récepteurs aux rétinoïdes, par un inhibiteur de la production de GC, ou après surrénalectomie par des agonistes des récepteurs aux GC). Allier des études comportementales (open-field, piscine de Morris) à des mesures d’expression génique (qPCR complétées par des Western Blot) nous permettra de définir les acteurs moléculaires importants aux effets cognitifs médiés par les GC et la vitamine A, et au dialogue établi entre leurs deux voies de signalisation. Les résultats de ces études pourront être précisés par des mesures in vitro (cultures de cellules hippocampiques par ex.).
Publications : Cliquer ici
   
   
     
 
  Conception et administration : C. Latié - © Développement web : Olivier Bertoncello Data Consulting